Bilan thyroidien : comment interpreter les resultats ?


Un de vos proches ou vous-même venez de recevoir les résultats du bilan thyroïdien et vous n’arrivez pas à bien comprendre malgré que votre médecin a déjà fourni des explications ? Rassurez-vous car c’est tout à fait logique car vous n’êtes pas médecin. Cependant, avec ce qui suit, vous allez apprendre à lire un tel bilan et à en tirer des conclusions.

Qu’est-ce que la thyroïde et pourquoi réaliser un bilan thyroïdien ? 

La thyroïde n’est autre qu’une glande endocrine logée au niveau du cou et qui prend la forme d’un papillon. Cette glande génère les hormones thyroïdiennes puis ces hormones passent dans le sang pour rejoindre les tissus de l’organisme. Ces hormones assurent de multiples rôles notamment le maintien de la température corporelle, l’augmentation de l’énergie ou encore la préservation du bon fonctionnement des muscles, du cœur, du cerveau ainsi que d’autres organes présents dans l’organisme. Si la thyroïde ne fonctionne pas comme il se doit, des problèmes de santé surviennent et la réalisation d’un bilan thyroïdien s’impose.

Si votre médecin constate un mauvais fonctionnement de la glande thyroïde, il demande systématiquement un bilan thyroïdien. Le but ici est de déceler les troubles thyroïdiens à savoir l’hyperthyroïdie et l’hypothyroïdie.

Quand effectuer un bilan thyroïdien ?

En général, c’est le médecin qui demande un bilan thyroïdien après l’examen du patient et à la lecture des symptômes qu’il annonce. En effet, l’hypothyroïdie comme l’hyperthyroïdie présentent des symptômes précis. Dans le cadre d’une hypothyroïdie, le patient prend du poids, résiste moins au froid, présente une peau sèche, perd ses cheveux, ressent une fatigue persistante et bien d’autres encore.

Par ailleurs, dans le cadre d’une hyperthyroïdie, le patient est sujet à l’anxiété, maigrit et s’affaiblit. Son rythme cardiaque augmente et ses mains tremblent. A la lecture de ces symptômes, le médecin demande un bilan thyroïdien pour confirmer son diagnostic avant de prescrire le traitement adéquat.

Comment interpréter les résultats d’un bilan thyroïdien ?

Dans le cadre d’un bilan thyroïdien, cinq éléments sont analysés à savoir la TSH ou Thyréostimuline, la T4 ou Thyroxine libre, la T3 ou Triiodothyronine, la Calcitonine ou encore la PTH ou Parathormone. Chacun de ces éléments assurent un rôle précis. Si leur taux est en dessous ou au-dessus de la normale, c’est qu’il y a un problème. Pour que la glande thyroïdienne fonctionne de manière optimale, il faut que ses composants respectent leur valeur normale. Si la TSH affiche une quantité élevée alors que la T3 et la T4 sont normales, cela signifie qu’il y a hypothyroïdie mais à un stade léger. Si la TSH est élevée alors que la T3 et la T4 sont faibles, l’hypothyroïdie est confirmée.

Si le bilan affiche une faible quantité de TSH contre une quantité élevée de T3 et T4, on fait face à une hyperthyroïdie. Étant donné que les données fournies dans le bilan thyroïdien sont fiables, le médecin les prend en compte afin de déceler de manière précise l’état de la glande thyroïdienne. Ces données lui permettront également d’identifier les causes des troubles thyroïdiens et de déterminer le traitement adéquat.